Moonfall de Roland Emmerich

Date de sortie 09/02/2022 Au cinéma
Durée (02h10)
Titre original Moonfall
Réalisé par Roland Emmerich
AvecHalle Berry , Patrick Wilson , John Bradley , Charlie Plummer , Yu Wenwen , Michael Peña …
Genre Science-fiction, Catastrophe
Nationalité États-Unis

 

Roland Emmerich détruit encore la planète

 

Synopsis

Une mystérieuse force a propulsé la Lune hors de son orbite et la précipite vers la Terre. L’impact aura lieu dans quelques semaines, impliquant l’anéantissement de toute vie sur notre planète. Jo Fowler, ancienne astronaute qui travaille pour la NASA, est convaincue de détenir la solution pour tous nous sauver, mais seules deux personnes la croient : un astronaute qu’elle a connu autrefois, Brian Harper, et un théoricien du complot, K.C. Houseman. Ces trois improbables héros vont tenter une mission impossible dans l’espace… et découvrir que notre Lune n’est pas ce que nous croyons.

Une fois encore Roland Emmerich veut détruire la planète, il l’avait déjà détruite dans Indepedence Day, Godzilla ou encore 2012 et comme ça ne lui suffit pas, il l’a détruit encore et cette fois-ci, c’est la lune qui est en cause. Comment est-ce que la lune peut-elle détruire notre planète ? Pour Emmerich, c’est de la façon la plus improbable, et comme dans son habitude le réalisateur nous livre des scènes surréaliste de la part de ses personnages. Alors le synopsis a de quoi surprendre, mais au final les idées ne sont pas forcément mauvaise, et en ce qui concerne les effets-spéciaux ça reste franchement pas mal, déjà beaucoup mieux que l’abominable Independence Day Resurgence. Le réalisateur envoi Patrick Wilson et Halle Berry, en direction de la lune afin de sauver la planète, car cette lune même va détruire notre planète. La lune telle que nous la connaissons, est en réalité tout autre chose, après ça vous ne la regarderez plus de la même manière.

Alors que les deux astronautes Jocinda Fowler et Brian Harper, sont en mission dans l’espace un incident se produit une étrange force les attaques tuant un de leur coéquipier. C’est Brian qui fera atterrir la navette sur terre, plus tard Brian est alors tenu pour responsable de l’incident qui s’est produit. Bien que ce dernier a expliqué ce qui c’est produit, sans vraiment comprendre la cause exacte il est quand même renvoyé de la NASA et sa carrière est ainsi terminé. Il abandonne alors son entourage, ainsi que son jeune fils de huit ans. Dix ans plus tard, Jocinda est toujours à la NASA, dans un poste plus important. C’est alors que l’équipe de la NASA, fait une découverte qui pourrait mettre fin à l’humanité. En effet, la lune a changé la trajectoire de son orbite, et se dirige droit vers la terre et l’impact aura lieu dans quelques semaines. Jocinda va découvrir alors, qu’une force étrange a propulsé la lune et cette chose, c’est la même qu’elle a aperçu il y a dix ans de ça quand elle était en mission avec Brian. L’humain ne connaissant pas la menace, qui pèse sur la planète n’a pas de solution.

Brian Harper quant à lui est sans emploi, et a du mal a payé son loyer, c’est alors qu’un homme K.C. Houseman va a la rencontre de Brian, car il a fait une découverte sur ce qu’est réellement la lune. Les premiers effets du rapprochement de la lune, provoquent des catastrophes sur la terre, ou des villes comme New-York seront rayé de la carte. Alors que l’armée a comme plan, d’envoyer plusieurs armes nucléaires afin de détruire la lune, Brian, Jocinda et Houseman compte se rendre sur cette dernière pour aller a la rencontre de la menace et la détruire. Moonfall, c’est la lune comme jamais vous ne la verrez, car bien entendu, nous sommes dans un film de science-fiction, mais c’est tellement irréaliste, car trop que ça en devient presque comique. La lune est vide à l’intérieur et elle possède une structure, il y a une histoire de civilisation d’anciens qui a conçu des intelligences artificielles qui se sont retournés contre eux. On y voit même la création de la terre, enfin tout ça a est l’origine de notre création, c’est-à-dire nous les humains. Bref, c’est tellement foutraque que ça n’a ni queue ni tête, les scènes des cataclysmes sont bien fichu et ont un rendu vraiment appréciable. Mise en scène sans aucune originalité, mais il ne fallait pas s’attendre à quelque chose de sensationnel non plus.

C’est Roland Emmerich au scénario, ainsi que Harald Kloser et Spenser Cohen. Mais ou sont-ils aller chercher une idée pareille ? Il faut admettre qu’il y a des idées intéressantes, mais sinon on se demande ce que tout ça vient faire là-dedans. Les scénaristes s’inspirent de faits réels, pour importer leurs idées avec, ce qui n’apporte pas vraiment de la cohérence, c’est même ridicule. Puis pour en venir à l’écriture des personnages, on est dans une écriture aussi ridicule que 2012, pas aussi nanardesque, mais presque. On frôle souvent le ridicule, des sauts extraordinaires qu’on dirait des super-héros, l’ex mère qui perd son mari, mais qui ne semble pas plus touchée que ça (coucou 2012). Des personnages mal développés, comme le fils de Brian par exemple. Il y a des lacunes scénaristiques évidentes, que ce soit au niveau du traitement des personnages, et même de l’histoire. La destruction de New-York est impressionnante, même les séquences ou la lune détruit la planète avec sa gravité. On ne pas se cacher, mais les idées sont complètement débile en grande partie, mais en allant voir Emmerich, on sait ce qu’on va voir, mais on se dit qu’il y a quand même des limites. Patrick Wilson et Halle Berry, se demandent, ce qu’ils foutent dans cette galère. Donald Sutherland fait une courte apparition, pour dire des choses peu intéressantes. Roland Emmerich semble à cours d’idée, en ce qui concerne les films catastrophe. En effet, le réalisateur a déjà tout détruit et plusieurs fois la planète, et a épuisé son stock d’idée, 2012 était déjà un ramassis d’inepties, mais alors là, il touche le fond. Moonfall est là, pour lui dire qu’il faut qu’il arrête là avec les films catastrophe.

 

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :