The King of Staten Island de Judd Apatow

Sortie 22 juillet 2020
Durée 2h 17min
Genre Comédie, Drame
De Judd Apatow
Avec Pete Davidson, Marisa Tomei, Bill Burr, Maud Apatow, Bel Powley, Steve Buscemi, Pauline Chalamet…
Nationalité américain
Musique Michael Andrews

 

Le jeune homme qui ne voulait pas grandir

Synopsis

Il semblerait que le développement de Scott ait largement été freiné depuis le décès de son père pompier, quand il avait 7 ans. Il en a aujourd’hui 24 et entretient le doux rêve d’ouvrir un restaurant/salon de tatouage. Alors que sa jeune soeur Claire, sociable et bonne élève, part étudier à l’université, Scott vit toujours au crochet de sa mère infirmière, Margie, et passe le plus clair de son temps à fumer de l’herbe, à traîner avec ses potes Oscar, Igor et Richie et à coucher en cachette avec son amie d’enfance Kelsey. Mais quand, après 17 ans de veuvage, sa mère commence à fréquenter Ray, lui aussi pompier, Scott va voir sa vie chamboulée et ses angoisses exacerbées. L’adolescent attardé qu’il est resté va enfin devoir faire face à ses responsabilités et au deuil de son père.

Si on connaît bien la filmographie de Judd Apatow, on peut être surpris avec son dernier long-métrage ou il ne dirige pas ses comédiens fétiches. Le film s’inspire de la vie, de son acteur principal Pete Davidson dont son père est décédé lors des attentats du 11 septembre. Pour rendre hommage à son père, ce dernier a pris son prénom dans le film et puis le nom de famille n’est pas le même. C’est en quelque sorte un film autobiographique, mais romancé beaucoup de passage du film son fictif mais beaucoup de moments véritables on était conservés car ils étaient importants. Pete Davidson écrit donc le scénario du film, puis Judd Apatow y participe aussi ainsi que Dave Sirus, un ami à Pete. C’est quand même très intéressant de voir Judd Apatow, dans ce genre de projet loin de ses comédies habituelles loin d’être mauvaise certes mais avec ce film il sort tout de même des sentiers battus. The King of Staten Island est une autobiographie, mais aussi un hommage de la part de Pete Davidson a son père. Le film est drôle, mais un humour différent de ce que propose d’habitude le réalisateur, mais il y a aussi de l’émotion qui s’en dégage surtout dans la dernière partie du film. Sorti cet été dans les salles, le film n’a pas fait énormément parler de lui c’est pour cette raison qu’un article lui est consacré car le film est tout de même l’un des films les plus intéressants cette année.

 

Scott est un jeune homme, qui vit encore chez sa mère et qui ne compte pas en partir. Il ne travaille quasiment jamais, et passe ses journées à fumer de l’herbe avec ses amis, puis il couche avec son ami d’enfance de temps en temps. Il veut devenir tatoueur et s’entraîne sur ses amis, un jour un gamin lui demande de lui en faire un, à peine a-t-il commencer que le gamin cri de douleur puis s’en va. Le lendemain furieux le père du gamin, va se plaindre chez la mère de Scott, qui comprend parfaitement la colère de ce père. Ray le père du gamin, succombe au charme de la mère de Scott et lui propose de boire un verre. Ray et la mère de Scott entament une relation, ce qui ne plaît pas du tout au jeune homme, qui ne fait aucun effort pour accepter Ray. Sa mère ne supporte pas son comportement, et quand sa mère le fiche à la porte Scott va apprendre à se débrouiller seul. The King of Staten Island est une comédie mais pas seulement, car le film possède ses quelques moments d’émotion. On est plutôt loin, de ce que réalise d’habitude Judd Apatow, qui dirige des comédiens méconnus en majorité. La mise en scène est impeccable, la première partie du film nous montre un jeune homme, dont le père est décédé il y a quelques années et qui vit encore aux crochets de sa mère, tandis que sa soeur quitte le nid familial pour l’université. La deuxième partie, montre Scott hors de chez sa mère et qui doit faire facea ses responsabilités, il apprendra à connaître Ray avec qui sa mère a rompu a cause de Scott.

Le comédien Pete Davidson rend un très bel hommage à son père, dans le scénario il y relate les faits importants mais en romance certaines choses. Judd Apatow accompagne Pete Davidson, dans l’écriture avec également Darius Sirus le meilleur ami de Pete Davidson. C’est donc une écriture riche, car le traitement des personnages est appliqué l’évolution de Scott est très intéressante. Une évolution où peu à peu, où on le voit mûrir et même si sa relation avec Ray est extrêmement difficile, il apprendra à le connaître. Puis il a du mal à s’engager sérieusement avec Kelsey son ami d’enfance, avec qui il couche de temps en temps. On prend beaucoup de plaisir à voir ces personnages évolués, et le personnage de Scott est très agréable à suivre. Pete Davidson tient le rôle principal celui de Scott, il est l’élément vraiment important du film, Marisa Tomei interprète la mère de Scott. Bill Burr joue Ray, le nouveau petit ami de Margie la mère du jeune homme. Steve Buscemi est aussi à l’affiche, dans le rôle de l’un des collègues de Ray. The King of Staten Island, est un film qui aura connu peu d’exploitation à sa sortie et donc aussi peu de succès. Judd Apatow signe une oeuvre, loin de ses comédies habituelles, et c’est vraiment une réalisation à retenir cette année.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :