Tully de Jason Reitman

Date de sortie 27 juin 2018 (1h 36min)
De Jason Reitman
Avec Charlize Theron, Mackenzie Davis, Ron Livingston, Mark Duplass, Lia Frankland…
Genres Drame, Comédie
Nationalité Américain
Musique Rob Simonsen

La solution c’est Tully?

Synopsis

Marlo, la petite quarantaine, vient d’avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu’elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau.
Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit. D’abord réticente, elle finit par accepter. Du jour au lendemain, sa vie va changer avec l’arrivée de Tully…

Jason Reitman, réalisateur de Juno qui avait connu à grand succès, mais aussi réalisateur de Last Days of summer est de retour cette année avec son huitième film Tully. À l’affiche Charlize Threron, qui a subi un changement physique pour son rôle. Elle y livre, une mère de famille au bout du rouleau qui attend son troisième enfant. Cet enfant non prévu, est une difficulté en plus dans sa vie jusqu’à l’arrivée de Tully qui va lui filer un coup de main. Tully est personnellement, le coup de coeur cinématographique de cette année. Jason Reitman, est un réalisateur talentueux, qui fait partie d’une génération de metteurs en scène qui sait raconter de belles histoires. Tully est un film touchant, et même drôle parfois c’est une pépite à voir rapidement.

 

Marlo a la quarantaine, elle a deux enfants et l’un sur le point de venir au monde. Son rôle de mère, l’exténue l’un de ses enfants a des soucis à l’école, et l’établissement fait comprendre à Marlo qu’elle doit le changer d’école. En allant dîner un soir chez son frère, ce dernier lui parle de ce que cette dernière peut disposer d’une nounou de nuit. Ce dont la femme de son frère, avait disposé et l’avait bien aidé. Marlo refuse au début, mais à la naissance du bébé la fatigue s’accumule rapidement et elle est épuisée et n’a plus de temps pour elle. Elle finit par accepter, la nounou de nuit. Tully débarque alors dans sa vie, et va lui être d’une grande aide mais aussi au fil des jours une amie confidente. Puis Tully s’occupe de tout, et Marlo retrouve un peu plus la forme et elle est moins fatiguée. Jason Reitman, nous fait découvrir au début du film une femme épuisée enceinte de son troisième enfant, cet enfant l’exténue elle se lève sans arrêt la nuit pour le changer et lui donner le sein. Quand Tully arrive, Marlo trouve ça bizarre, mais le moral remonte, elle a plus de temps pour elle et essai de perdre du poids en faisant du sport. Jason Reitman, ébloui dans sa mise en scène, il y a beaucoup d’émotion qui en ressort surtout à la fin du film où on y découvre une famille unie. Le personnage de Tully, aussi apparaît, comme la solution idéale pour soulager Marlo mais cette jeune femme, ne sera que temporaire car toute bonne chose à une fin. Tully ne semble qu’être au final, un rêve ou bien un ange pour qu’elle se sente mieux. La réalisation de Jason Reitman, est agréable on sourit car il y a des moments comiques, mais l’émotion domine le long-métrage et ça en fait un film de grande qualité.

.

Le scénario est de Diablo Cody, ou l’émotion est très présente. L’écriture s’intéresse énormément sur le personnage de Marlo, exténué dans son rôle de maman on y voit facilement la fatigue extrêmement bien décrite. Puis quand viens Tully, elle est mieux c’est une autre femme, ou le scénariste entre dans une autre phase d’écriture à partir de là. Diablo Cody aborde très bien la difficulté d’être mère, mais aussi la dépression qui reste très convaincante au vu de la prestation de Charlize Theron. Le développement des personnages reste appliquer aussi, ou le réalisateur se penche très bien sur le cas de Marlo, Tully est aussi intéressante elle a une grande part de mystère le long du film. On retiendra bien entendu, la prestation de Charlize Theron mais aussi celle de Mackenzie Davis dans le rôle de Tully, qui est jolie mais aussi douée dans sa prestation une comédienne qu’on avait pu voir dans Blade Runner 2049 en autre. Ron Livingston joue l’époux de Marlo, mari qui s’occupe bien de ses enfants mais qui ne voit pas, ce que ressent sa femme. Tully est une comédie dramatique, qui fait son effet à savoir être drôle, mais surtout émouvante.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :