Avatar : La voie de l’eau de James Cameron

Date de sortie 14/12/2022 Au cinéma
Durée (03h13)
Titre original Avatar : The way of water
Réalisé par James Cameron
Avec Sam Worthington , Zoe Saldana , Sigourney Weaver , Cliff Curtis , Joel David Moore , CCH Pounder …
Genre Science-fiction, Aventure
Nationalité États-Unis
Musique Simon Franglen

 

 

 

Synopsis

Dans Avatar 2, Jake Sully et Neytiri ont maintenant des enfants : Neteyam, Lo’ak et Tuk, ainsi que Kiri, adoptée. Mais leur paisible vie de famille est bouleversée par le retour des hommes. La compagnie RDA veut s’installer pour de bon sur Pandora, pour assurer l’avenir de l’espèce humaine. Pourchassés, Jake et sa famille se réfugient dans un autre clan de Pandora. Mais la guerre les suit, puisque Quaritch, de retour dans la peau d’un avatar, est bien décidé à se venger.

Il aura fallu attendre 13 ans, avant que James Cameron sorte enfin le deuxième volet d’Avatar. Quand le film est sorti, il y a 13 ans, aucune suite n’était envisagée, mais le succès est tel que James Cameron voyait encore beaucoup de choses à dire sur Pandora. Dans le premier film, on n’y voyait qu’une partie de la planète, car elle est gigantesque. S’il reste encore beaucoup a visiter, même après ce deuxième film, on se doute bien que le réalisateur nous en montrera encore plus dans les films à suivre. Des années de développement, puis ensuite écriture du scénario et tournage tout en tournant le troisième opus dans la foulée, et il continue de travailler dessus encore et toujours, car il y a beaucoup à faire. Au fil des années, la technologie a encore évolué, et c’est ce qui a valu aussi d’attendre ces treize années, car James Cameron voulait le dernier cri en matière de technologie. Il avait lancé la 3D au cinéma il y a treize ans, et beaucoup l’avaient suivi, mais sans faire vraiment mieux même s’il y avait des exceptions. On pensait la 3D finie au cinéma, mais certainement pas pour James Cameron, qui en plus fait plus fort en ajoutant l’HFR qui est une fréquence d’image élevée avec 24 images par seconde. Autant dire que le résultat est bluffant, et dès les premières minutes. Peu de cinéastes ont utilisé ce procédé, mais Peter Jackson ou encore Ang Lee l’on utilisé. Cette suite du film se situe surtout dans les eaux, d’où le sous-titre du film, on retrouve Jake Sully et sa famille, ou plus d’une décennie s’est écouler depuis le premier film, lui et Ney’tiri ont des enfants, et ont adopté Kiri fille du Dr Grace Augustine. Alors que Jake et sa famille, vivent en paix une nouvelle menace lié a son passé refait surface. Attendu depuis tellement, longtemps, Avatar 2 est une récompense pour avoir été patient, car il est au-dessus des espérances pour beaucoup.

Jake Sully et sa famille vivent heureux sur Pandora, avec leurs enfants deux garçons, une petite fille et Kiri qui a été adopté fille du Dr Augustine. Plus d’une décennie est passé, depuis que Jake a élu domicile définitivement sur Pandora. Non loin de Pandora le colonel Quaritch est en route pour se venger de Jake Sully, ce dernier est mort, mais désormais, il est un clone Na’vi ainsi que ses hommes. Le colonel a donc tous les souvenirs du colonel, il est le même, mais dans le corps d’un Na’vi, et cette apparence lui facilitera la tâche pour atteindre Jake. Sur Pandora, il y a Spider, il est humain, il a grandi sur cette planète, et passe le plus clair de son temps à jouer avec les enfants de Jake et il est très proche de Kiri. Spider est en réalité le fils du colonel Quaritch, mais il est très différent de lui. Quand Quaritch arrive sur Pandora, le chaos commence, brûlant une partie de la forêt. Plus tard, alors qu’ils sont dans les bois, un peu plus loin les enfants de Jake tombe sur le colonel et ses hommes, et il compte bien les faire prisonniers pour faire venir Jake. Mais Jake et Ney’tiri arrivent, et entament une bataille et les enfants ont le temps de fuir, sauf Spider qui est capturé par le colonel. Jake, Ney’tiri et les enfants, ne sont plus en sécurité désormais surtout, quand l’un des fils de Jake frôle la mort lors d’une violente bataille. Jake prend la décision de fuir, avec sa famille pour se rendre sur la côte Est de Pandora, et de trouvé refuge chez les Metkayina, un clan Na’vi.

Le chef Metkayina et sa famille, ont peur que Jake ramène la menace chez eux, mais ils acceptent que ces derniers vivent parmi eux finalement. Jake et sa famille doivent s’intégrer à une nouvelle culture, mais doivent s’intégrer, a un peuple Na’vi différent d’eux. Cependant, les humains se sont implantés sur les terres de Pandora, afin de préparer la planète, pour être une nouvelle terre d’accueil, pour la future exode. De plus, les hommes pêchent, dans les mers de Pandora, des façons les plus barbare ou Spider sera aux premières loges, pour assister à ces méthodes ignobles. Il s’agit bien plus que de la simple pêche, car en effet des créatures marines possède quelque chose au cerveau, qui a une valeur inestimable qui serait capable de ralentir le vieillissement chez l’humain. La grande partie du long-métrage se déroule, dans la côte Est de Pandora ainsi donc dans les mers de la planète. Vivre l’expérience Avatar, dans de nouveaux paysages permet de voir toujours plus grand. La mise en scène de James Cameron, est surprenante, car il utilise ainsi le potentiel dont il dispose pour l’exploité à sa juste valeur. Si les combats sont souvent épiques, le réalisateur nous propose également de contempler les étendues de Pandora qui s’offre à nous.

Très impliqué dans le scénario du premier film, qui se révéler un peu convenu parfois, James Cameron se retrouve plus inspiré, dans cette suite. Il n’est pas seul, a l’écriture puisque Amanda Silver l’accompagne ainsi que Rick Jaffa, Josh Friedman et Shane Salerno. Les scénaristes sont inspirés, et ils développent des parties de Pandora que nous ne connaissions pas. Ils exploitent dans le scénario, les contrées océaniques de la planète où nous découvrons le peuple Na’vi les Metkayina, avec des cultures différentes des Omaticaya. Un peuple au bord de mer, proche des créatures des mers. Le traitement des personnages est aussi important, car on voit que Jake est désormais père de famille et que les liens de la famille sont très forts. Le traitement concernant Kiri, est bien développé, elle est la fille mystérieusement née de l’Avatar du Dr Grace. Si les liens de la famille, sont bien exploités, ainsi que la culture des Metkayina, l’écriture revient sur des thèmes forts du premier film.

L’homme est toujours plus destructeur, ils arrivent sur une planète et sèment le chaos, pour y vivre en fuyant une planète qu’ils ont déjà tuée à petit feu. C’est l’homme qui est responsable de tout, une fois de plus et ils sont pointés du doigt. Jake Sully a été un homme, désormais, il est chef d’un peuple qui le respecte. La représentation de l’homme destructeur, est très bien mise en avant, avec tout leur attirail pour réduire à néant le peuple Na’vi, partie qui était mise en avant aussi dans le premier film. On ne le dira pas assez, mais encore une fois le film doit être vu en 3D HFR, pour une immersion, qui se ressent dès le début. Le film permet de revoir Sam Worthington, sur les écrans même si c’est sous les traits d’un Na’vi, il interprète toujours Jake Sully. Zoe Saldana reprend le rôle de Ney’tiri. Stephen Lang reprend le rôle du colonel Quaritch, mais sous des traits différent. Kate Winslet fait partie des nouvelles, elle interprète Ronal, qui fait partie des Metkayina. Sigourney Weaver ne reprend pas le rôle, du premier film même si on l’aperçoit dans quelques brèves séquences, elle joue Kiri fille adoptive de Jake, elle est une jeune Na’vi une prestation des plus surprenante. Avatar : la voie de l’eau est un film qui prend des risques, en faisant des choix scénaristiques intéressants, bien mieux que le film précédent sur de nombreux points. Pour la suite il faudra être patient, car ça ne sera qu’en 2024 pour être une fois de plus émerveillé.

Bande annonce

Orel

Orel Durden (Créateur du site ,rédacteur en chef) Passionné ,cinéphile ,cinévore depuis petit ma passion pour le cinéma est immense mon réalisateur favori Steven Spielberg mon film culte de sa filmo E.T je ne m’en lasse pas ainsi que Jaws .Mon film culte préféré Fight Club de Fincher mon deuxuième réalisateur favori ,dont Zodiac s’ajoute a mes favoris de sa filmographie .Les films comme Alien de Ridley Scott ,Elephant de Gus Van Sant ,Into the Wild de Sean Penn ou encore Requiem for a dream de Aronofsky sont les oeuvres auquel je ne me lasse pas .Sinon si je devais ,dire deux film de Hitchcock ça serait « Psychose »et « les oiseaux » tout simplement des chef d’oeuvres .J’espère que ce site vous satisfait ,merci a vous et vive le cinéma .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :