1996 : l’essor de la 5ème génération de consoles

Période : jeux vidéo sortis entre le 1er janvier et le 31 décembre 1996
Développeurs : Nintendo, Capcom, Konami, Core Design, Game Freak, SNK, Squaresoft, Hudson Soft
Concepteurs : Shigeru Miyamoto, Shinji Mikami, Toby Gard, Satoshi Tajiri, Ed Boon
Genres : Plates-formes, survival-horror, RPG, simulation sportive, beat’em up, combat, run’n gun

Compositeurs : Koji Kondo,Takashi Niigaki, Nathan McCree, Junichi Masuda, Dan Forden
Supports : PlayStation, Saturn, Nintendo 64, Super Nintendo, Mega Drive, Neo Geo AES, Game Boy, Game Gear, Arcade

 

Il y a 25 ans, l’année 1996 voyait la cinquième génération obtenir ses premiers incontournables faisant passer la 3D comme nouvelle aire de jeu ambitieuse.

image 1996 ps1
Un panel de jeux riches et variés qui annonce aisément la dominance de la console pour sa génération.

La PlayStation domine alors largement le marché avec des hits comme le premier Crash Bandicoot, un International Track & Field qui effectue un superbe passage à la 3D, un Mortal Kombat Trilogy au casting orgasmique, les RPG Wild Arms et Vandal Hearts, sans oublier le révolutionnaire Resident Evil, qui ouvre de nouvelles portes au jeu vidéo en inaugurant le terme de survival horror. D’autres nouvelles sagas y naissent, à commencer par le snowboard avec Cool Boarders, l’iconique PaRappa the Rapper, la plateforme avec Pandemonium, le spin-off de Shin Megami Tensei Revelations Persona, Tobal n°1 et ses nombreux personnages jouables ainsi que l’emblématique Blood Omen Legacy of Kain.

Outre de nombreuses suites comme WipEout 2097, Battle Arena Toshinden 3, Rage Racer, Mega Man 8, King’s Field III, Contra Legacy of War et Clock Tower 2, la PlayStation accueille les jeux à licence Alien et Die Hard Trilogy, le jeu de combats réalistes K-1 The Arena Fighters, un Dragon Ball Z The Legend qui tente des combats aussi dynamiques que dans la série animée, ou encore le run’n gun sanglant Project Overkill. Les jeux de plates-formes 2D sont toujours légion avec Punky Skunk et The Adventures of Lomax, tandis que Bubsy tue complètement son personnage avec un épisode en 3D totalement désastreux.

 

Sega toujours en forme

image 1996 mega drive saturn
Des jeux de grande qualité malgré la perte de vitesse du constructeur.

Sur Saturn, Sega frappe un grand coup avec le superbe Saturn Bomberman qui permet de jouer jusqu’à dix, la mascotte Nights into Dreams et son gameplay particulier, ainsi que le beat’em up Guardian Heroes et ses multiples fins. La Saturn est aussi le support d’origine du premier Tomb Raider, qui marque le début d’une longue saga de plates-formes aventure mettant en scène Lara Croft, nouvelle ambassadrice des héroïnes du jeu vidéo.

Non avare en RPG, elle se pare de Dragon Force, The Story of Thor 2, Dark Savior, Langrisser III, Albert Odyssey Legend of Eldean et Shining The Holy Ark. Les jeux Sega ne manquent pas à l’appel avec un très bon Panzer Dragoon II, une version Kids de Virtua Fighter et un Fighters Megamix faisant s’affronter plusieurs personnages de la firme. Paraissent également le beat’em up 2D Three Dirty Dwarves, le jeu d’aventure à la première personne Exhumed et les jeux horrifiques en vue subjective Torico et Enemy Zero.

Pendant ce temps, la Mega Drive termine sa vie tranquillement avec une bonne adaptation du dessin animé Pocahontas, un Sonic 3D qui casse un peu trop les codes de la saga, un Micro Machines Military qui augmente le fun avec la possibilité de tirer sur ses adversaires, un Bugs Bunny in Double Trouble qui n’a rien à envier à son homologue Super Nintendo, ainsi qu’une suite pour l’action platformer Vectorman.

 

Nintendo révolutionne la 3D

image 1996 snes n64
Tandis que la Nintendo 64 débarque, la Super Nintendo sort ses derniers grands hits.

Le 26 juin 1996 marque l’arrivée de la tant attendue Nintendo 64 avec un line-up composé du révolutionnaire Super Mario 64, du simulateur aérien PilotWings 64 et du jeu de mahjong Saikyō Habu Shōgi. Arrivant le 29 septembre 1996 en Amérique du Nord, elle s’enrichit de Star Wars Shadows of the Empire, Wave Race 64 et Mario Kart 64 qui marque les esprits pour ses courses endiablées.

En baisse de régime mais toujours assez active, la Super Nintendo continue de sortir plusieurs RPG en import avec Bahamut Lagoon, le spin-off Front Mission Gun Hazard, Rudra no Hihou, Fire Emblem Genealogy of the Holy War, le tout premier Star Ocean, un magnifique remake du très apprécié Dragon Quest III et un Super Mario RPG qui marque le début d’une nouvelle itération de la mascotte de Nintendo.

Le jeu de plates-formes reste un standard important avec une adaptation du disney Pinocchio, le coriace Schtroumpfs Autour du Monde, un Donkey Kong Country 3 de grande qualité, un Kirby Super Star aux multiples modes de jeu et le méconnu Incantation. Outre le sympathique Super Bomberman 4 et le premier Harvest Moon, la Super Nintendo se pare de nouveaux jeux à licence comme une adaptation du film Casper, le beat’em up Marvel Super Heroes In War of the Gems, mais aussi Dragon Ball Z Hyper Dimension, qui se distingue des Butoden par un gameplay différent et une réalisation impressionnante.

 

Attrapez-les tous !

image 1996 gg gb
Un jeu d’anthologie qui relance la Game Boy tandis que la Game Gear vit ses derniers instants.

Du côté des portables, la Game Boy trouve un nouvel élan avec le raz-de-marée Pokémon, un véritable succès qui remet immédiatement la console de Nintendo au goût du jour. On y trouve également des jeux de plates-formes adaptés de Lucky Luke, Pocahontas et Pinocchio, ainsi qu’une suite à Donkey Kong Land. La Game Boy continue de se parer en jeux de combat avec une adaptation de Battle Arena Toshinden, The King of Fighters ’95 et Super Chinese Fighter GB, tandis que le genre du puzzle-game s’émancipe avec Mole Mania, Tetris Attack et Mario’s Picross 2. On y trouve aussi une adaptation de Casper pourvue de mini-jeux et un Bomberman 3 exclusif. Quant à la Game Gear, elle obtient ces tout derniers jeux avec Sonic Blast, Lunar Sanposuru Gakuen, Virtua Fighter Animation et Panzer Dragoon Mini.

 

Round 1, fight !

1996 games arcade
Des salles d’arcade plus que jamais dominées par le versus fighting.

Plus attractives que jamais, les salles d’Arcade obtiennent de très nombreux jeux de combat. Capcom y est particulièrement actif avec Street Fighter Alpha 2, X-Men versus Street Fighter et Street Fighter EX, qui marque la première modélisation des personnages de la franchise, accompagnés pour l’occasion de plusieurs personnages inédits créés par Arika. Capcom innove même avec de nouvelles licences telles que Star Gladiator et Red Earth, tandis que Mega Man 2 The Power Fighters fait davantage office de boss fight. Outre les suites Killer Instinct 2, Virtua Fighter 3, Art of Fighting 3, The King of Fighters ’96 et Samurai Shodown IV, Tecmo entame une nouvelle saga emblématique avec Dead or Alive, basée sur les combos et comportant des contres fortement punitifs. On peut ajouter à cela le jeu de combat 3D Yusha Heaven’s Gate, ainsi que Sonic the Fighters et Last Bronx de Sega.

Les beat’em up sont évidemment de la partie avec Dungeons & Dragons Shadow over Mystara, Die Hard Arcade et l’envahissant Batman Forever The Arcade Game, tandis que Super Puzzle Fighter II Turbo, Puyo Puyo Sun, Magical Drop II et Bust-A-Move 3 viennent compléter le catalogue des puzzle-games. Outre le sympathique The Ultimate 11 SNK Football Championship, l’Arcade se pourvoit des shoot’em up comme Sengoku Blade, Salamander 2 et Sexy Parodius, sans oublier le tout premier Metal Slug de SNK et le premier The House of the Dead de Sega.

 

Le PC est toujours là !

1996 pc
De grands classiques dont la plupart ont été portés sur consoles.

Le PC n’est bien sûr pas en reste avec le passage à la 3D de Duke Nukem, le tout premier Quake, Final Doom et Descent II. On y trouve aussi le jeu de gestion Civilization II, le RPG The Elder Scrolls II Daggerfall ainsi que les point’n click Discworld II, Les Chevaliers de Baphomet et Phantasmagoria II.

 

Mon top 10 des meilleurs jeux de 1996

Compte-tenu des jeux que j’ai faits et préférés, voici mon top 10 des meilleurs de 1996 :

10ème : Metal Slugimage jeux 1996 top 10
9ème : Super Mario RPG
8ème : Saturn Bomberman
7ème : Street Fighter EX
6ème : International Track & Field
5ème : Mortal Kombat Trilogy
4ème : Pokémon Rouge et Bleu
3ème : Tomb Raider
2ème : Super Mario 64
1er : Resident Evil

 

Dans la même rubrique

Emmanuel Delextrat

Salut à tous ! Fasciné par le monde du cinéma depuis toujours, j'ai fait mes débuts avec Mary Poppins et La soupe aux choux, mais aussi de nombreux dessins animés (courts métrages Disney avec Mickey, Donald et Dingo ; longs métrages Disney avec Alice au pays des merveilles en tête ; animés japonais avec Sailor Moon et Dragon Ball Z ; j'aime aussi particulièrement Batman et Tintin). Mes années 90 ont été bercées par les comédies de Jim Carrey (Dumb & Dumber en tête), ou d'autres films que j'adore comme Les valeurs de la famille Addams, Street Fighter, Mortal Kombat, Casper et Mary à tout prix). C'est pourtant bel et bien Batman Returns qui figure en haut de mon classement, suivi de près par The Dark Knight, Casino Royale, Dragon l'histoire de Bruce Lee ou encore Rambo. Collectionneur, j'attache de l'importance au matériel et j'ai réuni deux étagères pleines de films classés par ordre chronologique. Il va sans dire qu'il m'en reste encore beaucoup à voir...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :